Le rôle des fonctions exécutives dans le développement du langage oral : aspects théoriques et pratiques

  • Jean-Pierre Walch
Mots-clés: langage, compréhension, cognition, fonctions exécutives, développement

Résumé

Les fonctions exécutives (FE) sont des mécanismes de contrôle de haut niveau impliqués dans l’auto-régulation des actions et des comportements en réaction à des contraintes environnementales au sens large. Il est communément admis qu’elles se composent de trois processus fondamentaux à la fois distincts et interdépendants (le contrôle inhibiteur, la mise à jour en mémoire de travail et la flexibilité mentale). Les FE sont censées intervenir dans toute situation nécessitant un contrôle et ne peuvent se manifester en dehors de leur application à d’autres processus cognitifs. Dans ce cadre, de très nombreux travaux viennent actuellement étayer l’idée d’un rôle des FE dans le développement du langage oral. Cet article de synthèse vise à établir un état des lieux des connaissances touchant à l’existence et à la nature possible des liens entre les trois processus exécutifs fondamentaux (considérés séparément) et les capacités langagières réceptives de l’enfant. Par extension, une brève approche du domaine expressif est aussi proposée. L’analyse des données recueillies amène à envisager la possibilité d’un mode de fonctionnement où des systèmes langagiers sous-tendant des représentations spécifiques mobiliseraient des mécanismes généraux de contrôle exécutif pour accroître leurs capacités au cours du développement. Ce schéma conceptuel pourrait impliquer l’élaboration progressive de réseaux spécialisés complexes. Les retombées pratiques de ce type d’hypothèse, en particulier dans le domaine de la remédiation, sont abordées dans la conclusion de ce travail.

Publiée
25-06-2021
Rubrique
Articles