Etalonnage de « La Gestion de l’implicite » pour l’évaluation de la compréhension des inférences auprès de patients adultes et étude de l’impact des variables socio-démographiques sur les résultats au test

  • Capucine DIEMUNSCH
  • Morgane BOISEAU
  • Annick DUCHÊNE MAY-CARLE
Mots-clés : orthophonie, bilan, évaluation, test, étalonnage, communication, pragmatique, compréhension, inférences, implicite speech and language therapy, assessment, evaluation, test, standardization, communication, pragmatic, comprehension, inferences, implicit

Résumé

Communiquer résulte d’un besoin de l’Homme d’entretenir des interactions sociales avec autrui. La communication ne peut donc se résumer en la combinaison d’éléments purement linguistiques, mais elle se définit comme un acte social. Les éléments pragmatiques se révèlent indispensables pour une compréhension holistique de l’énoncé véhiculé. Une compréhension erronée du langage peut confronter les sujets à des répercussions importantes dans leur vie quotidienne sociale, familiale, scolaire ou professionnelle. Il est donc primordial d’évaluer de façon précise ces difficultés.

Le bilan orthophonique permet l’évaluation des versants formel et pragmatique de la communication. Une évaluation rigoureuse du langage élaboré chez l’adulte se montre indispensable car elle constitue la pierre angulaire de sa future prise en soins.

Concernant l’évaluation de la compréhension des inférences, le test La Gestion de l’implicite (Duchêne May-Carle, 2000) est fréquemment utilisé par les orthophonistes. Cet outil évalue le langage élaboré grâce à des processus de traitement verbal explicite, logique, pragmatique, inférentiel et teste la résistance aux stimuli distracteurs. Son administration permet d’obtenir des informations quantitatives indispensables, mais l’absence d’étalonnage limite son utilisation puisque c’est ce processus qui permet la mise en relief des différences interindividuelles et donne aux scores bruts toute leur valeur.

Dans un premier temps, cette étude propose l’étalonnage du test, permettant ainsi une mise en lien précise entre un résultat obtenu au test et aux différentes catégories de questions et des réflexions quant aux dimensions observées.

Également, nous avons voulu étudier si différentes variables socio-démographiques impactaient significativement les résultats au test. Nous avons retrouvé un impact significatif de la variable sexe avec des résultats significativement supérieurs chez les femmes en comparaison aux hommes. En outre, les résultats se sont révélés significativement corrélés au nombre d’années d’études supérieures. En revanche, aucun impact de l’âge sur les performances au test n’a été démontré.

Publiée
22-03-2022
Rubrique
Articles