Étude des phénomènes de liaison et d’enchaînement chez des locuteurs adultes bègues et normo-fluents

  • Eléonor Burkhardt
  • Samantha Ruvoletto
Mots-clés: Bégaiement, liaison, enchaînement, tension

Résumé

La liaison (les [le] + ours [uʁs]les[z]ours [le.zuʁs]) et l’enchaînement (une [yn] + autruche [ot.ʁyʃ] → u[n]autruche [y.not.ʁyʃ]) sont deux phénomènes phonologiques fréquents en français, entraînant une resyllabation. Ils interviennent entre deux mots : le premier a une consonne en finale de mot et le deuxième, une voyelle en initiale de mot. La consonne d’enchaînement (CE, le [n] dans une autruche [y.not.ʁyʃ]) se prononce, que le mot soit isolé ou associé à un deuxième mot. La consonne de liaison (CL, le [z] dans les[z]ours [le.zuʁs]), elle, est produite uniquement lorsque deux mots sont associés. Selon Durand (1936), les CL sont produites avec plus de tension que les CE. Or, le bégaiement se caractérise par une tension excessive dont l’importance est liée à sa sévérité. Nous faisons donc l’hypothèse que les adultes bègues produisent davantage de disfluences sur les liaisons que sur les enchaînements et que leur nombre augmente avec la sévérité du bégaiement. Par ailleurs, nous suggérons que la tension puisse s’exprimer à travers la durée phonatoire des consonnes, qui serait plus longue pour les liaisons que pour les enchaînements. Pour vérifier nos hypothèses, nous avons comparé les productions de 10 locuteurs bègues et de 10 adultes normo-fluents francophones, via une épreuve langagière. Nos résultats montrent que les CL sont nettement plus bégayées que les CE, a fortiori chez les participants ayant un bégaiement plus sévère. Également, les phonèmes resyllabés les plus bégayés sont les plus tendus voire les plus longs. Néanmoins, les liaisons ne sont pas plus longues que les enchaînements ; cela semble davantage tenir aux phonèmes impliqués. Nos résultats laissent penser qu’un lien existe entre le degré de tension des liaisons et des enchaînements, le niveau de tension des phonèmes et la sévérité du bégaiement. Ainsi, il serait opportun de porter une attention particulière aux CL en rééducation orthophonique.

Publiée
03-12-2021
Rubrique
Articles