Intervention explicite et graduée ciblant le subitizing conceptuel, le dénombrement et le surcomptage au moyen du logiciel SUBéCAL chez des enfants présentant des difficultés en mathématiques.

  • Margaux Bazire Orthophoniste
  • Marie-Christel Helloin Orthophoniste, chargée de cours vacataire au département d’orthophonie de l’Université de Rouen
  • Anne Lafay Maîtresse de conférences universitaire, Université Savoie Mont Blanc, Chambéry, France https://orcid.org/0000-0003-3344-5463

Mots-clés :

Trouble des Apprentissages en Mathématiques, intervention, orthophonie, dénombrement, calcul, subitizing

Résumé

Contexte : De nombreux enfants présentant un Trouble des Apprentissages en Mathématiques (TAM) rencontrent des difficultés en subitizing conceptuel et en dénombrement. Ces deux compétences prédisent les habiletés mathématiques futures.

Objectif : L’objectif de l’étude était d’évaluer l’effet d’une intervention explicite, intensive et graduée ciblant le subitizing conceptuel, le dénombrement et le surcomptage chez des enfants à risque de ou avec TAM sur les compétences entraînées et, par transfert, sur les performances plus complexes en dénombrement et en arithmétique.

Méthodologie : Trois participants à risque de ou avec TAM ont été recrutés. Deux prétests ont été réalisés : l’un deux semaines avant et l’autre une semaine avant l’intervention. L’intervention a duré six semaines à raison de trois séances hebdomadaires. Certaines séances étaient réalisées au cabinet et d’autres en visioconférence. L’intervention était constituée de trois phases successives de deux semaines. Lors des deux premières semaines, les enfants s’entraînaient au dénombrement, les deux suivantes au subitizing puis les deux dernières au surcomptage. Le matériel utilisé était le logiciel SUBéCAL (Lafay & Helloin, 2019). Enfin, deux post-tests ont été réalisés : l’un immédiatement à la suite de l’intervention et l’autre environ un mois après.

Résultats : Les résultats ont montré que les trois participants ont progressé pour les mesures d’apprentissages (subitizing, dénombrement, surcomptage) et pour la mesure de transfert de dénombrement (mais pas pour la mesure de transfert en arithmétique). En outre, un maintien des performances est observé un mois après.

Conclusion : L’étude a montré l’efficacité d’une intervention explicite, graduée, intensive et ciblée sur le subitizing conceptuel, le dénombrement et le surcomptage. Cette intervention peut être reproduite dans le milieu clinique en proposant une ou deux séances au cabinet et une ou deux séances en visioconférence par semaine. Toutefois, cette étude doit être reproduite plusieurs fois pour être reconnue comme une pratique probante.

Publiée
26-10-2023

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice

1 2 > >>